A voirsur TV-replay ou sur arte.tv

Encore une fois, Arte nous a proposé un excellent documentaire sur la production mondiale du textile, aujourd'hui majoritairement délocalisée en Asie, dans sa soirée Théma 'Polluer moins, vivre mieux'.

En voici les grandes lignes :

  • avec la mondialisation, pour augmenter leurs bénéfices, presque toutes les enseignes de vente de textiles (dont les grandes marques, comme Esprit, Lacoste, etc...) ont délocalisé leur production dans les pays d'Asie : Chine, Inde, Pakistan, Bengladesh, Pakistan. Si le consommateur, lui, paye toujours aussi cher ses vêtements de marque en croyant que le prix est un gage de qualité, en réalité les méthodes de production sont rudimentaires, polluantes et toxiques aussi bien pour ceux qui fabriquent, manipulent et portent les vêtements.
  • une production qui contamine l'environnement : rejet de colorants, fongicides, dérivés chlorés directement dans la nature, intoxiquant les habitants (en Inde, le nombre de cancers a doublé ces dix dernières années dans les villes produisant des textiles pour les pays occidentaux...). Dans les pays d'Asie, la réglementation est quasi inexistante : du coup tous les produits toxiques aujourd'hui interdits en Europe sont utilisés sans contrainte là-bas... 
  • une production qui tue les ouvriers sur toute la chaine de production : en gros, les ouvriers d'Asie sont en train de mourir de cancers pour qu'on porte nos jeans délavés (la technique du sablage est hyper toxique pour les poumons des ouvriers) ou pour qu'on change notre garde-robe à chaque saison en achetant des vêtements à bas pris chez H&M ou ailleurs...Il y a aussi les manutentionnaires travaillant chez nous à la réception des textiles (dans les entrepots, les boutiques, etc.) qui commencent à développer des maladies du travail non reconnues à force de respirer les composés toxiques volatils des vêtements en provenance d'Asie...
  • une production qui nous intoxique : les consommateurs développent de plus en plus d'allergies graves... et les toxiques s'accumulent dans notre organisme (vêtements, chaussures et accessoires).
  • du faux coton bio produit également en Asie et bourré de colorants toxiques...
  • enfin, une logique de surconsommation encore une fois aberrante et au mépris du bon sens et de l'intérêt général :on incite le consommateur à renouveler sans cesse sa garde robe avec des vêtements à bas prix, de mauvaise qualité et toxiques, pour produire toujours plus de bénéfices. Ce mode de sur-consommation est nocif pour l'environnement et pour la santé !Personne n'est gagnant dans ce système, sauf bien-sûr les multinationales et leurs actionnaires, toujours plus avides et peu scrupuleux.

Voilà, je vous recommande tout simplement ce documentaire choc qui fait réfléchir à la folie de notre société de consommation, à la mondialisation sauvage et inhumaine. Faites suivre...