413YNh0HifL

J'ai déjà expliqué dans plusieurs articles de mon blog pourquoi je détestais les régimes et pourquoi ils étaient inefficaces et nocifs (voir mes posts sur le régime Dukan et sur le régime Chrononutrition). Quand on est en bonne santé (bien-sûr sans diabète et sans cholestérol, ou autres problèmes de santé qui imposent de fait des régimes particuliers), on peut faire confiance à son corps pour nous indiquer ce dont il a besoin et ce qu'il faut éviter. Il suffit juste de l'écouter. C'est dans ce sens que l'excellent ouvrage 'Maigrir sans régime' du Dr Philippe Zermati fut une révélation pour moi qui avais fait tant de régimes en vain depuis mon adolescence. J'ai d'ailleurs écrit un post résumant sa méthode

Les problèmes de poids ont souvent plusieurs causes pour origine (alimentation déséquilibrée, manque d'activité physique, problèmes d'ordre émotionnel, problèmes physiologiques, perturbateurs endocriniens, etc.), mais très souvent, plutôt que d'entamer un régime drastique qui sape le moral et la santé, il vaut mieux réapprendre à manger, et c'est justement ce que nous apporte le livre 'Manger en pleine conscience'.

La pleine conscience : qu'est-ce que c'est ?

Si vous pratiquez le yoga, vous avez souvent entendu votre professeur répéter 'soyez ici et maintenant'. Cela signifie focaliser toute son attention sur le moment présent, être entièrement concentré sur la tâche qu'on est en train d'accomplir. C'est cela 'la pleine conscience' : quand on est dans une posture de yoga, on se concentre sur sa respiration et les sensations de son corps. Quand on marche, on se concentre sur chacun de ses pas, comme si l'on réapprenait à marcher. Quand on cuisine, on est pleinement absorbé par des gestes simples comme le lavage, la découpe et la cuisson des aliments. C'est très proche de la méditation car cela revient à apaiser son esprit, à chasser les pensées parasites.

Les philosophies orientales attachent beaucoup d'importance à l'état de pleine conscience : les Japonais l'appliquent lors de la cérémonie du thé, dans les arts martiaux ou dans l'art de la calligraphie. Les indiens la pratique dans le Hatha Yoga. Les Chinois dans le Tai Chi Chuan ou le Qi Gong... La pleine conscience permet de reprendre possession de son corps, de l'écouter et de ressentir. Ce que nous, les occidentaux, oublions de plus en plus, trop sollicités par différentes activités simultanées (radio, TV, musique, téléphone, etc...)

Quel rapport avec l'alimentation ?

On dit souvent que manger trop vite fait grossir : c'est un peu un raccourci, mais c'est vrai. Si l'on mange sans mastiquer, se concentrer sur le goût, l'odeur, la saveur, la texture des aliments et le plaisir qu'ils procurent, on risque de trop manger pour se remplir l'estomac sans ressentir la satiété -qui signifie qu'on a mangé assez de l'aliment en terme de valeur énergétique- qui arrive beaucoup plus tard. En outre, on ressent une certaines frustration, comme si l'on regrettait que le repas soit déjà terminé alors qu'on n'a pourtant plus faim : c'est parce que l'on n'a pas profité de l'instant présent au moment de manger, que l'on n'a pas dégusté le repas.

Que nous apporte ce livre ?

Le Docteur Zermati, dans son livre 'Maigrir sans régime' nous apprend à nous débarrasser de tous les mauvais réflexes et de toutes les mauvaises idées que nous avons adoptés à cause des régimes. Il nous réconcilie avec la nourriture, même les aliments 'interdits' par les régimes que pourtant nous aimons tant. Il nous demande de nous réapproprier nos sensations et de chercher ce qu'est la vraie faim et la satiété. Le livre 'Manger en pleine conscience' donne les outils pratiques pour appliquer cette nouvelle façon de voir l'alimentation. Un CD d'exercices l'accompagne : méditation, repas en pleine conscience, dégustation, redécouverte des sens et du corps. L'exercice fondamental : manger dans le calme (sans TV, sans radio, sans iphone), lentement, en poser la fourchette entre chaque bouchée et en savourant en pleine conscience son repas. Simple à dire, mais difficile à faire ! Il s'agit bien de réapprendre à manger.

Pour quels résultats ? En mangeant ainsi, on va redécouvrir les justes quantités. On pourra manger de tout, en se faisant plaisir et en répondant aux réels besoin du corps et du mental. J'ai faim et très envie de chocolat ? Je me pose, je déguste carré après carré jusqu'à ce que, comme par miracle, je repose le reste de la tablette, rassasiée du coeur et du corps, sans avoir besoin de l'avaler entière. Il y a de fortes chances que pour le repas qui suivra, mon corps me réclame des légumes qui me délecteront.

Ainsi, peu-à-peu, on régulera son appétit et on perdra du poids en s'aidant avec un peu d'exercice physique au quotidien. Une perte de poids lente mais sûre, sans reprise, avec un esprit plus serein et réconcilié avec la nourriture.

Franchement, l'expérience en vaut la peine.