femme vendant des plantes medicinales, a notre co fondatrice Mila

Préserver la richesse ancestrale des plantes médicinales de la Cordillère des Andes

Je viens de participer pour la première fois à une collecte de fonds sur Ulule. Je suis tellement convaincue de l’intérêt de ce projet que je tiens à vous le présenter sur mon blog. En effet, l’industrie pharmaceutique et les gouvernements mondiaux font actuellement tout pour éradiquer le savoir-faire et les connaissances des populations autochtones en matière de plantes médicinales, car celles-ci concurrencent la médication conventionnelle.

Quelle est cette association, Coop Naturae ?

28379359_285000468698210_686644856854348659_n

Il s’agit d’une jeune association à but non lucratif (loi 1901) qui se bat pour préserver le savoir ancestral médicinal de la Cordillère des Andes.

Coop Naturae a été fondée par une Péruvienne vivant aujourd’hui à Paris. En 2015, Mila Sotelo a créé une petite entreprise de commerce solidaire qui consiste en l'importation de produits naturels du Pérou. Son aspiration était d'élargir ce projet par la création d'une association pouvant travailler directement avec les communautés de producteurs dans la Cordillère des Andes.  

L’objectif de Coop Naturae est de promouvoir la santé du sol, des plantes et des communautés grâce à l'utilisation durable et respectueuse des plantes médicinales locales.

 

En effet, les plantes médicinales de la Cordillère des Andes sont en danger :

champs Ancash, Perou

L'association Coop Naturea souhaite résoudre deux problèmes actuels dans la Cordillère des Andes :

  • le premier problème est avant tout d’ordre écologique. Le Pérou subit lui aussi les conséquences désastreuses pour l’environnement de la Révolution « verte » des années 1930-1960 : une politique d’agriculture intensive qui, pour « aider » les pays en voie de développement, les a incités à sélectionner les variétés à haut rendement (et donc à abandonner les variétés traditionnelles),  à utiliser beaucoup de produits phytosanitaires et à irriguer.
  • Le second problème inquiétant est la perte de savoir et de savoir-faire des populations autochtones en matière de culture et d’utilisation des plantes médicinales.

Comment Coop Naturae peut-elle sauver le savoir ancestral des plantes médicinales ?

femmes vendant des plantes médicinales, Ancash, Pérou

Coop Naturae souhaite aider les populations à revenir à leur méthodes d’agriculture ancestrale, biologique, et à retrouver et retransmettre leur savoir-faire en matière de culture de plantes médicinales. 

La médecine holistique naturelle pratiquée depuis des millénaire dans les Andes est mise aujourd’hui en danger par les politiques nationales de santé, d'éducation et d'agriculture qui considèrent les cultures traditionnelles autochtones comme des éléments à éradiquer plutôt que des valeurs et un savoir utiles pour l’humanité. 

Ainsi, l'association Coop Naturae s’est donné pour missions :

  • de promouvoir la santé locale en utilisant la médecine traditionnelle 
  • de renforcer l'identité locale
  • d'améliorer la qualité des sols
  • de promouvoir une agriculture durable, respectueuse de l’environnement et des populations.

Pour cela, le projet de Coop Naturae se découpera en trois grandes phases :

  1. un recensement des plantes médicinales locales et des connaissances de leurs vertus pour les réunir dans un guide. En parallèle, une étude sera conduite sur les maladies les plus communes de la région.
  2. la création et la mise en place d'ateliers pour former les populations autochtones, avec l’appui d’experts, sur des problématiques telles que : la gestion de l'eau, l'amélioration des sols et bien sûr les plantes médicinales.
  3. une fois ces activités terminées, la structuration d'une coopérative d'huiles essentielles de plantes de la région.

Vous souhaitez comme moi aider Coop Naturae ?

Rendez-vous sur :  https://fr.ulule.com/coop-naturae/, où vous pourrez en apprendre plus sur ce beau projet et participer à l'aventure en les soutenant via un don. A ce jour, l’association n’a récolté que 45% de la somme nécessaire pour lancer son beau projet (il reste 40 jours de collecte sur Ulule).

N'hésitez pas à aller également visiter leur page sur Facebook https://www.facebook.com/CoopNaturae. Vous y trouverez des nombreuses informations sur le projet et d’autre photos, comme celles présentes sur cet article, prises au Pérou par les principaux acteurs de Coop Naturae.