e-coli

En l'espace d'un mois, trois affaires de contamination aux E.Coli sont révélées aux populations de France et d'Europe. Les informations des journalistes étant, comme d'habitude, incomplètes et 'brouillon', j'ai repris les différents articles sortis sur le web pour en faire une synthèse que j'espère un peu plus claire : 

- fin mai 2011 : une épidémie de E.Coli de souche O104:H4 (souche rare et actuellement connue uniquement sur les végétaux) apparue dans le nord de l'Allemagne touche 4000 personne en Europe et fait à ce jour 47 morts. Les autorités ont d'abord cru que des concombres d'Espagne étaient à l'origine de cette épidémie, puis elles ont finalement découvert le véritable porteur de cette épidémie : des graines germées (haricots Mungo, dits 'pousses de soja') produites dans une ferme biologique du Land de Basse-Saxe, en Allemagne.

- 15 juin 2011 : la préfecture du Nord-Pas-de-Calais annonce l'hospitalisation de sept enfants, âgés de 8 ans à 18 ans, touchés par une souche pathogène d'E.Coli différente de celle décelée en Allemagne : il s'agit d'une souche plus courante, l'E.Coli O157 (famille des souches Stec, présentes dans les intestins des animaux), mais non moins dangereuse que la souche O104:H4. Cette bactérie provient de steaks congelés de la marque 'Steak Country' (vendus par Lidl) probablement contaminés par les intestins des animaux lors de l'abattage et mangés pas assez cuits. Un des enfants est actuellement dans le coma, son état est jugé très sérieux.

- 23 juin 2011 : la préfecture de Gironde suspecte des contaminations à l'E.Coli après l'hospitalisation de dix personnes souffrant de diarrhées sanglantes. Le 24 juin, l'Agence régionale de santé d'Aquitaine confirme l'origine de l'épidémie : des graines germées de roquette, de moutarde et de fénugrec distribuées lors d'une kermesse le 8 juin à Bègles (Gironde). Ces graines achetées non germées à Jardiland proviennent d'Italie, où elles sont produites par la société britannique 'Thompson et Morgan'. A ce jour trois des dix personnes contaminées souffrent d'un syndrome hémolytique et urémique (SHU) sérieux (reins atteints). Les autorités sanitaires viennent de confirmer que la souche d'E.Coli sévissant à Bordeaux est bien la même que celle d'Allemagne, l'E.Coli O104:H4.

- 26 juin 2011 : Xavier Bertrand annonce l'utilisation au CHU de Bordeaux d'un nouveau médicament 'expérimental' déjà utilisé en Allemagne contre l'E.Coli O104:H4 : le Soliris. 

- 29 juin 2011 : les autorités françaises recommandes de ne pas consommer de graines germées crues et de bien laver les fruits et légumes avant de les manger crus.

Commentaires :

1/ Qu'est-ce qu'une bactérie Escherichia Coli ? (Source Wikipedia)

L'Escherichia Coli, également appelée Colibacille et souvent abrégée E.Coli, est une bactérie commune et le plus souvent bénigne présente les intestins des mammifères, dont celui de l'être humain. Cependant certaines souches d'E.Coli peuvent être pathogènes et causer des troubles plus ou moins graves, tels que des gastro-enthérites, des infections urinaires, des méningites ou des septicémies, la 'maladie du hamburger' (dont William Reymond parle dans son livre 'Toxic'), le SHU (Syndrome Hémolytique et urémique), etc. 

L'E.Coli s'installe dans les intestins de l'homme dès les premières heures de sa naissance, via l'accouchement, et restera toute sa vie l'hôte dominante de sa flore aérobie facultative intestinale.

(Focus Les femmes sont souvent victimes d'infections urinaires provoquées par la contamination de leur vessie par des E.Coli de leur propre intestin (!) : une bonne hygiène, une alimentation favorisant la bonne flore intestinale et des compléments alimentaires à base de Cranberry (petite baie qui a la propriété de lubrifier la paroi de la vessie et d'empêcher les flagelles des E.Coli de s'y accrocher) sont des aides préventives contre ces contaminations).

2/ Quelles sont les souches d'E.Coli qui ont sévi en Allemagne et en France ?

La souche d'E.Coli 0157 qui a sévi dans le Nord-Pas-de-Calais et qui provient de steaks hachés contaminés et mangés après une cuisson insuffisante (la viande hachée doit être cuite à coeur pour ne plus présenter de risque) est une souche pathogène dangereuse mais connue : c'est celle que l'on connait sous le nom de 'maladie du hamburger'. Dans son livre 'Toxic', William Reymond explique que depuis que le régime alimentaire des bovins est passé des fourrages uniquement à une alimentation à base de céréales (soja, maïs...), leur système digestif s'est sensiblement acidifié, favorisant le développement de E.Coli pathogènes qui contaminent la viande lors de l'abattage. Les cas d'intoxications alimentaires dus à cette E.Coli sont de plus en plus fréquents aux Etats-Unis, touchant notamment les jeunes enfants qui sont plus fragiles que les adultes face à cette souche d'E.Coli.

La souche d'E.Coli O104:H4 qui a sévi en Allemagne et à Bordeaux est différente, bien plus rare, et à la particularité de toucher davantage les adultes que les enfants et les seniors. Elle est très virulente et, comme l'E.Coli O157, elle produit une shigatoxine qui peut provoquer des syndromes hémolytiques urémiques sérieux (diarrhées sanglantes, atteintes des reins qui conduisent à la dialyse). Cette souche a été isolée pour la première fois en Amérique du Nord en 1982. Elle s'attaque aux cellules de l'intestin et engendre une inflammation hémorragique du colon qui se résorbe rapidement en général, mais qui peut évoluer en SHU dans 10% des cas. La particularité de cette souche est que, comme toutes les colibacilles, elle ne peut avoir comme réservoir naturel que le tube digestif d'un animal à sang chaud. Pourtant, elle n'a jamais été retrouvée à ce jour chez aucun hôte animal... Son réservoir naturel se trouve peut-être en Asie ou en Afrique, où les analyses sont rares, ce qui complique le travail des épidémiologistes.

3/ A quel niveau de la chaine alimentaire les graines germées ont-elles pu être contaminées ?

Selon les experts, la source de contamination des E.Coli O104:H4 d'Allemagne et de France (Bordeaux) est probablement unique et se situe en amont des lieux de production et de distribution européens des graines germées incriminées : c'est maintenant une grande enquête sanitaire qui ne fait que commencer...

4/ Pourquoi ai-je relevé cette information anecdotique sur ce nouveau médicament, le Soliris ?

Parce que ces épisodes d'épidémies et la psychose qu'ils engendrent servent toujours les intérêts des grands laboratoires pharmaceutiques (cf hépatite B, grippe A, anthrax...). Je me demande toujours à qui profite le crime...

5/ Que doit-on faire finalement ?

Je ne sais pas... Personnellement j'ai des graines de haricots mungo et autres, bios, à faire germer à la maison. J'envisage de les décontaminer au vinaigre blanc (comme pour les crudités, trempage 5 mn dans un bac avec 1 cS de vinaigre d'alcool pour 1l d'eau) avant germination : mais peut-être ne germineront-elles plus avec ce traitement ???

N'hésitez-pas à me faire pas de votre opinion et de vos idées à ce sujet en commentant ce post. Merci d'avance !